Cet article date de plus de six ans.

Canal+ : un documentaire sur la guerre Hollande-Sarkozy censuré ?

"Hollande-Sarkozy, la guerre secrète" devait être diffusé le 28 septembre en deuxième partie de soirée sur la chaîne cryptée. Mais selon l'agence Premières Lignes, qui produit le documentaire, Canal+ l'a finalement déprogrammé sans aucune explication. "Troublant", estime le directeur de la société de production.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Selon Canal Plus, le documentaire sur la guerre Hollande-Sarkozy n'était pas programmé officiellement © MaxPPP)

Commandé l'an dernier par Canal+, le documentaire Hollande-Sarkozy, la guerre secrète , réalisé par Jules Giraudat et Eric Mandonnet, évoque la "guerre secrète" entre François Hollande et Nicolas Sarkozy. Les rumeurs, les coups bas, les cabinets noirs... Tout ce que le grand public ne voit pas et qu'il aurait dû découvrir le 28 septembre prochain en deuxième partie de soirée.

"Pas un acte de censure", se défend la chaîne

Mais Luc Hermann, l'un des responsables de la société Premières Lignes, qui produit le magazine, a appris dimanche la déprogrammation du reportage : "La chaîne nous a appelés pour nous indiquer que le documentaire ne serait finalement pas diffusé le 28 septembre, explique-t-il. On nous a précisé dans la même phrase qu'il ne s'agissait pas d'un acte de censure."

"Le plus inquiétant pour nous, c'est qu'aucune date de diffusion ne nous a été annoncée. C'est troublant pour un documentaire d'actualité politique ", estime Luc Hermann
écouter

A LIRE AUSSI ►►► Canal+ fait passer "Les Guignols de l'info" en crypté

Depuis l'arrivée de Vincent Bolloré à la tête de la chaîne cryptée, un documentaire consacré au Crédit Mutuel a déjà été déprogrammé. Selon le service de presse de Canal+, le reportage sur la guerre Hollande-Sarkozy n'était pas programmé officiellement. Aucun responsable de la chaîne ne souhaite s'exprimer sur le sujet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.