Un documentaire sur l'évasion fiscale censuré sur Canal+ ?

C'est une information que révèle Médiapart : en mai dernier la chaîne aurait annulé au dernier moment la diffusion d'une enquête sur le Crédit Mutuel-CIC programmée dans l'émission "Spéciale investigation". Médiapart, qui était partenaire de ce reportage, accuse directement Vincent Bolloré, d'être à l'origine de cette censure.

(L'enquête concernait la banque Pasche, une filiale du Crédit Mutuel-CIC © MAXPPP)

 Ce film, c'est principalement l'œuvre de deux journalistes. L'un travaille pour Médiapart, l'autre pour la société KM production. Ils réalisent ensemble, pour CANAL + un documentaire d'investigation sur l'évasion fiscale. Et se concentrent sur l'activité d'une banque privée: la banque Pasche. "On révèle comment une banque, la petite filiale inconnue du Crédit Mutuel-CIC, démarche de manière illégale des clients en France pour faire de l'évasion fiscale …" explique Nicolas Vescovacci, co-réalisateur.

Documentaire validé, diffusion annulée

 

 Le documentaire est terminé, validé par la rédaction. Mais quelques jours avant l'émission, coup de fil au producteur, la diffusion est annulée.  "Les responsables de l'émission ont selon moi été court-circuités. Eux ont validé le film. Ce que nous soupçonnons c'est que monsieur Michel Lucas, patron du groupe Crédit Mutuel CIC a passé un coup de fil à Vincent Bolloré qu'il connait bien pour que ce film ne soit pas diffusé" assure encore Nicolas Vescovacci.

 

C'est de la censure, pour Fabrice Arfi, co-fondateur de Mediapart. "Est-ce qu'on peut tolérer dans une démocratie que l'indépendance journalistique soit mise en danger sur l'autel d'intérêts privés de groupes industriels qui achètent des médias pour avoir leur influence?

Aucun commentaire de Vivendi

  

Contacté par téléphone, le groupe Vivendi n'a souhaité faire aucun commentaire.  Quant à cette enquête, elle n'est cependant pas tout à fait enterrée. Les journalistes ont finalement pu la proposer à France 3, qui l'a validée. Elle devrait être diffusée à l'automne dans l'émission "Pièces à conviction".