Présidentielle 2017 : Benoît Hamon investi par le PS

Le vainqueur de la primaire de la gauche a été investi ce dimanche 5 février. Il manquait toutefois à l'appel plusieurs personnalités socialistes.

france 3

Pour chauffer la salle de la Mutualité à Paris, une icône de la gauche venue soutenir Benoît Hamon, Christiane Taubira. Au premier rang, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon, les frondeurs et quelques ministres, mais on remarque surtout les absents, Manuel Valls et tous les ténors du gouvernement. Qu'à cela ne tienne, Benoît Hamon veut faire mentir les pronostics.

Benoît Hamon réserve ses piques à Emmanuel Macron

Mitigé sur le bilan du quinquennat, Benoît Hamon réserve ses piques à Emmanuel Macron, qualifié de "créature du système qu'une habile manipulation transforme soudain, par la grâce peut-être, en grand transformateur. Moi je n'y crois pas", attaque-t-il. Le candidat maintient son cap, revenu universel, un discours qui plaît aux jeunes socialistes. La gauche semble reprendre espoir. La délicate mission du rassemblement ne fait que commencer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Benoît Hamon, le 29 janvier 2017, à la Mutualité à Paris. 
Benoît Hamon, le 29 janvier 2017, à la Mutualité à Paris.  (SIMON GUILLEMIN / AFP)