Parti socialiste : le ton monte entre Hamon et Valls

Manuel Valls a attaqué le candidat socialiste en dénonçant sa "dérive" et son "sectarisme".

France 2

Entre Manuel Valls et Benoît Hamon, jamais la fracture n'a été aussi grande. Hier soir, mardi 14 mars, Manuel Valls était devant ses partisans dans une salle de l'Assemblée nationale. Le perdant de la primaire a des mots tranchants. Il accuse Benoît Hamon de "dérive" et "d'une forme de sectarisme". Manuel Valls met en garde : "Il faudra tenir le pays. Si la gauche est incapable d'être responsable, elle sortira de l'Histoire", a-t-il dit.

Vers un ralliement à Macron ?

Il a aussi expliqué que donner son parrainage à Hamon "serait incompréhensible pour les Français". Réplique immédiate du candidat. Pour lui, l'ancien Premier ministre se renie. "Moi, je ne me sens pas trahi, mais les électeurs de la primaire, peut-être. Le respect de la parole donnée, c'est important", a commenté Benoît Hamon. Pour autant pour l'instant, Manuel Valls n'annonce pas son ralliement à Emmanuel Macron.

Le JT
Les autres sujets du JT
Manuel Valls et Benoit Hamon lors du second tour de la primaire de la gauche à Paris, le 29 janvier 2017.
Manuel Valls et Benoit Hamon lors du second tour de la primaire de la gauche à Paris, le 29 janvier 2017. (ERIC FEFERBERG / AFP)