Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo Le premier tour des législatives sonne-t-il le glas du PS ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Législatives 2017 : hécatombe au PS
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

C'est un score historiquement bas. Avec seulement 10% des voix, le PS a été soufflé par la vague La République En Marche. Parmi les sortants ou les anciens ministres, personne n'est épargné.

Benoît Hamon, ancien candidat à l'élection présidentielle qui ne passe pas le premier tour d'une élection législative, est sonné. Il a été emporté par la vague. "On ne tue pas les belles idées. On ne tue pas les belles valeurs. Elles n'ont plus aujourd'hui le vent en poupe, momentanément", se lamente-t-il. Jean-Christophe Cambadélis est plus sévère, lucide comme un capitaine dont le bateau a sombré. "Le tourbillon était trop puissant", tonne le premier secrétaire du Parti socialiste.

Les anciens ministres chahutés

Aurélie Filippetti, Elisabth Guigou, François Lamy, Jean Glavany... Autant de figures anciennes ou plus récentes du PS qui ont aussi subi le même verdict. Au total 95 sortants ont été éliminés dès hier soir. Avoir hérité ministre a le plus souvent été un boulet dans ce premier tour. Najat Vallaud-Belkacem, Myriam El Khomri ou encore Jean-Jacques Urvoas parviennent au second tour. Mais pour aucun d'entre eux, la victoire ne semble acquise et pour l'ancien ministre de la Justice, la mission semble même impossible.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Benoît Hamon

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.