Banlieues : le plan Borloo en partie enterré

Emmanuel Macron doit annoncer plusieurs mesures ce mardi 22 mai au sujet des banlieues. Il ne sera inspiré que partiellement par le rapport de Jean-Louis Borloo, comme l'explique le journaliste Arnaud Boutet sur le plateau du 8 Heures de France 2.

FRANCE 2

En novembre dernier, Emmanuel Macron avait appelé à la "mobilisation nationale dans la politique de la ville". Ce mardi 22 mai, le président de la République doit annoncer plusieurs mesures. Elles ne seront pas aussi ambitieuses que les propositions de l'ancien ministre de l'Écologie Jean-Louis Borloo, comme l'explique le journaliste Arnaud Boutet sur le plateau du 8 Heures de France 2.

Un effort sur la radicalisation et sur la sécurité

"Pour l'Élysée ce sera tout sauf un 'plan Marshall', analyse-t-til. Pas question d'injecter une très grosse somme d'argent. On parle de 48-50 milliards d'euros pour le plan Borloo alors qu'Emmanuel Macron veut des mesures ciblées, présentées comme plus efficaces." Le plan Borloo est donc déjà en partie enterré, même si l'Élysée devrait picorer quelques éléments parmi les 19 mesures qu'il contient. Il y aura aussi un effort sur la radicalisation ainsi que sur la sécurité, deux sujets qui ne sont pas abordés par le plan Borloo.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de la République, Emmanuel Macron, et l\'ancien ministre Jean-Louis Borloo, à l\'Elysée, le 22 mai 2018.
Le président de la République, Emmanuel Macron, et l'ancien ministre Jean-Louis Borloo, à l'Elysée, le 22 mai 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)