Présidentielle 2022 : expérimentée mais trop parisienne, courageuse mais pas assez crédible, Anne Hidalgo peine à convaincre, selon notre sondage

Selon un sondage Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo et "Le Parisien/Aujourd'hui en France", un tiers des Français interrogés estime que la maire de Paris n'est "pas crédible", et ils sont 28% à considérer "qu'elle n'a pas la stature présidentielle".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La maire de Paris et candidate à l'élection présidentielle française de 2022, Anne Hidalgo, fait des gestes alors qu'elle prend la parole lors du sommet de la construction organisé par la Fédération française du bâtiment (FFB) à Paris, le 21 octobre 2021. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

L'image d'élue parisienne d'Anne Hidalgo reste un handicap, pour elle, comme le montre un sondage Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo et Le Parisien/Aujourd'hui en France*, publié vendredi 22 octobre. Ainsi, 39% des Français estiment que la candidate socialiste à la présidentielle, également maire de la capitale "ne comprend pas assez" ceux qui "vivent hors de Paris". Ils sont 30% à estimer qu'"elle n'est pas capable de rassembler les Français". Parmi les sympathisants de gauche, elle n'est d'ailleurs pas la candidate favorite pour une candidature commune (15%), devancée par Jean-Luc Mélenchon (25%). 

>> Sondages pour la présidentielle 2022 : panel, méthodologie, marge d'erreur... Tout ce qu'il faut savoir pour les décrypter

"La principale force d'Anne Hidalgo est qu'elle est perçue par les électeurs comme celle qui dirige la capitale de la France depuis 2014, analyse Matthieu Gallard, directeur de recherche chez Ipsos. "C'est une expérience sur laquelle elle peut asseoir sa candidature." Mais "c'est aussi sa principale faiblesse", ajoute Matthieu Gallard.

"Cette étiquette parisienne l'isole"

En effet selon le sondage, si son mandat à la tête de Paris confère "de l'expérience" à Anne Hidalgo, pour 33% des Français, ils sont 27% à être d'accord avec l'affirmation selon laquelle "son bilan à Paris n'est pas bon". Selon ce sondage, une part importante de Français peinent à l'imaginer à l'Elysée. Ainsi, 33% d'entre eux ne la jugent "pas crédible" et 28% estiment "qu'elle n'a pas la stature présidentielle".

"Cette étiquette parisienne l'isole, explique Matthieu Gallard. Elle est perçue comme une personnalité qui n'est pas proche des Français qui ne vivent pas dans la capitale. Par exemple, le fait qu'elle dise que la vitesse de 130km/h sur l'autoroute est trop élevée réactive ce sentiment d'éloignement car c'est un enjeux qui touche beaucoup de personnes qui ne vivent pas à Paris."  Pour le directeur de recherche chez Ipsos, Anne Hidalgo n'a pas le même "ancrage local" que Jacques Chirac qui a été élu président de la République alors qu'il était maire de Paris en 1995.

"La différence avec Jacques Chirac, c'est que lui avait un ancrage rural et local car il était député de Corrèze depuis 1967, ce qui n'est pas le cas de la maire actuelle de Paris."

Matthieu Gallard, directeur de recherche chez Ipsos

à franceinfo

Anne Hidalgo peut toutefois compter sur son image de femme courageuse, pour 22% des Français. Le fait d'être une femme, d'ailleurs, dans cette course à la présidentielle, est un atout, selon ce sondage. "C'est même le deuxième point fort cité par les sondés par ordre d'importance", explique Matthieu Gallard. Ils sont 28% des Français à estimer en effet qu'"il serait bien d'élire en France une femme présidente de la République".


*Ce sondage Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo et Le Parisien/Aujourd'hui en France a été réalisé sur internet les 21 et 22 octobre 2021, sur un échantillon de 993 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Anne Hidalgo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.