VIDEO. L'UMP exige "une clarification" sur les écoutes téléphonique de Sarkozy

Selon Christian Jacob, "personne ne croit un instant que la garde des Sceaux et donc le Premier ministre n'aient pas été informés".

FRANCE 2

François Hollande, la garde des Sceaux et le ministre de l'Intérieur pouvaient-ils ignorer les écoutes téléphoniques dont ont fait l'objet Nicolas Sarkozy et son avocat ? Les députés de l'UMP estiment, mardi 11 mars, que le Premier ministre devait "convoquer en urgence le Parlement et venir s'exprimer devant la représentation nationale". Pour Christian Jacob, le chef de file de l'UMP à l'Assemblée nationale, "personne ne croit un instant que la garde des Sceaux et donc le Premier ministre n'aient pas été informés, et par voie de conséquence le président de la République".

Tous les membres de l'opposition écoutés ?

"Tous les responsables politiques de l'opposition [en communication avec Nicolas Sarkozy] sont écoutés depuis un an", a encore dénonce Christian Jacob. Pour LucChatel, ancien ministre et député UMP, l'opposition "attend une clarification, d'autant que le président de la République a lui-même semé le trouble". "Le ministre de l'Intérieur a forcément informé ses supérieurs", a-t-il ajouté devant la caméra de France 2.

Christian Jacob quittait le bureau du Premier ministre à Paris, le 10 décembre 2013 
Christian Jacob quittait le bureau du Premier ministre à Paris, le 10 décembre 2013  (BERTRAND GUAY / AFP)