"Mur des cons" : France 3 ouvre une procédure disciplinaire

Un chroniqueur judiciaire de l'antenne a reconnu avoir filmé le "mur des cons" du Syndicat de la magistrature, mais nie avoir donné les images au site Atlantico. 

Capture d\'écran de la vidéo montrant le \"mur des cons\" affiché dans les locaux parisiens du Syndicat de la magistrature, publiée le 23 avril 2013 sur le site Atlantico.
Capture d'écran de la vidéo montrant le "mur des cons" affiché dans les locaux parisiens du Syndicat de la magistrature, publiée le 23 avril 2013 sur le site Atlantico. (ATLANTICO)

Une enquête interne avait été ouverte, samedi 27 avril. Lundi 29 avril, Clément Weill-Raynal, chroniqueur justice à France 3, reconnaît avoir filmé "le mur des cons" dans les locaux du Syndicat de la magistrature. Le même jour, la direction nationale de France 3 a décidé d'ouvrir une procédure disciplinaire à l'encontre de ce journaliste, "qui a fait le choix d'en dissimuler l'existence à sa hiérarchie".

"Hors de toute polémique, sans se prononcer sur l'opportunité de la diffusion de ces images [...] cette procédure doit permettre de faire toute la lumière sur les circonstances précises de cette affaire", souligne le communiqué de la chaîne. 

"J'ai filmé et j'en suis fier"

"Oui, j'ai filmé et j'en suis fier"a confié lundi le journaliste au Parisien. Dans Le Figaro, il affirme avoir cédé une copie du film à un magistrat, et non pas au site Atlantico, qui l'a révélée. "J'ai passé une copie du film à un magistrat qui m'a dit que cela pouvait avoir un intérêt. A partir de là, je n'interviens plus. Je n'ai pas envoyé le film à Atlantico", explique-t-il.

Dimanche, le Syndicat national des journalistes (SNJ) a apporté "son plus total soutien" au Syndicat de la magistrature, tandis que le SNJ-CGT de France 3 demandait que le journaliste soit traduit en conseil de discipline. "Ils veulent ma tête. Je suis fier d'avoir tourné ces images. Je ne pense pas ternir l'image de France 3", a répondu Clément Weill-Raynal, qui s'exprimait dans une émission du Figaro TV.