Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Bourdin accuse un journaliste de Mediapart de "colporter la rumeur"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
BFMTV
Article rédigé par
France Télévisions

Interrogé sur BFMTV, Edwy Plenel, le cofondateur du site, est revenu sur la polémique déclenchée par "Libération".

Mediapart a-t-il participé à la rumeur du compte suisse de Laurent Fabius ? Edwy Plenel a eu à répondre à cette question, mardi 9 avril, au micro de BFMTV. Le cofondateur de Mediapart, le site d'informations qui a mis au jour l'affaire Cahuzac, a été interrogé par Jean-Jacques Bourdin sur la une de Libération de lundi. Le quotidien y a évoqué une "possible affaire Fabius" en s'appuyant sur des rumeurs d'enquête de Mediapart concernant le ministre des Affaires étrangères. 

Le quotidien a publié trois pages sur les conséquences cette "possible affaire Fabius (qui) tétanise l'Elysée", écrivant qu'un "scénario noir circule dans tous les ministères : Mediapart aurait les preuves que Laurent Fabius détient un ou plusieurs comptes en Suisse". Le journal a également publié un démenti du ministre socialiste. "Libération a transformé une rumeur en information en prétendant démentir une non-information de Mediapart. C'est tout à fait lamentable", a asséné Edwy Plenel. "Nous n'avons pas comme journalistes à faire état des rumeurs", a-t-il ajouté. Et d'assurer que son site n'a "pas d'informations publiques tant qu'elles ne sont pas publiées".

"Vous trahissez le off"

"Pourquoi est-ce que Fabrice Arfi [journaliste à Mediapart] me disait que le prochain sur la liste serait Laurent Fabius ?", lui a opposé Jean-Jacques Bourdin. "Il vous a dit ça dans un micro ?", s'étonne Edwy Plenel. "Oui, il m'a dit ça. Pas dans un micro", avoue son intervieweur. "Vous trahissez le off ?", s'enquiert Edwy Plenel. "Non, je ne trahis pas le off. Je trahis ce qu'il me dit parce qu'en l'occurence, il colporte la rumeur", s'est justifié Jean-Jacques Bourdin. "Mediapart ne répand pas de rumeurs", conclut Edwy Plenel, catégorique. 

Sur Twitter, Fabrice Arfi, a démenti les propos de Jean-Jacques Bourdin. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaire Cahuzac

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.