VIDEO. Affaire Cahuzac : le procureur de Genève a bien transmis les documents bancaires

"La documentation saisie tend à confirmer les explications de M. Cahuzac", a déclaré le procureur Yves Bertossa.

REUTERS

Jérôme Cahuzac a autorisé la Suisse à transmettre les informations sur son compte bancaire à la justice française, selon le procureur de Genève, Yves Bertossa, qui a rencontré la presse mercredi 3 avril à Genève. Yves Bertossa confirme avoir agi à la demande des autorités françaises pour obtenir des documents auprès d'UBS et de Reyl & Cie, les établissements concernés. Selon lui, l'ancien ministre français du Budget avait un compte en Suisse depuis 1992.

Jérôme Cahuzac, mis en examen en raison de l'existence d'un compte bancaire à l'étranger non déclaré, a accepté que le parquet de Genève transmette en procédure simplifiée la documentation le concernant, trouvée à la suite d'une perquisition, le 22 mars à Genève, à la banque UBS et à la banque privée Reyl et Cie. "La documentation saisie tend à confirmer les explications de M. Cahuzac", a déclaré le procureur Yves Bertossa, à qui l'on demandait s'il confirmait le montant de 600 000 euros avancé par l'ancien ministre. Il a déclaré "réserver les détails pour les autorités judiciaires françaises".

Le procureur de Genève, Yves Bertossa, a rencontré la presse mercredi 3 avril 2013 à Genève (Suisse).
Le procureur de Genève, Yves Bertossa, a rencontré la presse mercredi 3 avril 2013 à Genève (Suisse). (DENIS BALIBOUSE / REUTERS )