VIDEO. Affaire Cahuzac : "C'est une catastrophe pour la démocratie"

Nathalie Saint-Cricq, chef du service politique de France 2, revient sur les aveux et la mise en examen de Jérôme Cahuzac.

hervé Pozzo

Le dernier épisode de l'affaire Cahuzac est "une catastrophe pour la démocratie", selon Nathalie Saint-Cricq, chef du service politique de France 2. "C'est terrible pour l'opinion. Jérôme Cahuzac a couru les plateaux télé, et jusque devant l'Assemblée nationale, il a nié avoir un compte en Suisse : jamais on n'a vu un ministre mentir avec un tel aplomb, même à ses proches", poursuit-elle. 

La journaliste s'étonne aussi "d'une certaine légèreté de la part du gouvernement" et du fait "que Mediapart ait eu plus d'informations que les services de l'Etat".

Elle rappelle toutefois qu'il ne s'agit pas du premier mensonge en politique. A ce sujet, le face-à-face Mitterrand-Chirac de l'entre-deux-tours en 1988, à propos de l'affaire Gordji – du nom d'un diplomate iranien –, est édifiant, même si "on ne sait pas qui a menti".

 

 

Jérôme Cahuzac, au palais de l\'Elysée à Paris, le 10 janvier 2013.
Jérôme Cahuzac, au palais de l'Elysée à Paris, le 10 janvier 2013. (BERTRAND LANGLOIS / AFP)