Evasion fiscale : Cahuzac se défend, Mediapart publie un enregistrement

Le site d'information affirme que le ministre délégué au Budget a longtemps détenu "un compte bancaire non déclaré" en Suisse. Francetv info revient sur la défense de Jérôme Cahuzac, point par point.

Le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, lors d\'une conférence de presse sur l\'évasion fiscale, à Paris, le 20 novembre 2012.
Le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, lors d'une conférence de presse sur l'évasion fiscale, à Paris, le 20 novembre 2012. (CITIZENSIDE.COM / AFP)

POLITIQUE – Les deux camps se rendent coup pour coup. Mediapart, qui annonce que Jérôme Cahuzac aurait longtemps détenu "un compte bancaire non déclaré" en Suisse, publie mercredi 5 décembre un enregistrement sonore qui appuierait cette affirmation. Plus tôt dans la journée, le ministre délégué au Budget avait publié sur son blog le plan de financement de son appartement, qui aurait pu, selon Mediapart, être en partie acheté grâce à ce compte secret.

Le ministre a annoncé qu'il allait porter plainte pour diffamation. Francetv info décortique sa ligne de défense, point par point.

Sur les accusations d'un agent du fisc

Ce que dit Mediapart Le site cite un mémoire d'un agent du fisc du Sud-Ouest, Rémy Garnier, adressé en 2008 à sa hiérarchie, dans lequel il évoquait "un compte bancaire à numéro en Suisse" ouvert selon lui par Jérôme Cahuzac. L'agent aurait réclamé un "examen approfondi"  de sa situation fiscale. Une requête restée "lettre morte", Rémy Garnier ayant été au contraire sanctionné par un "avertissement".


La réponse de Cahuzac Il s'agit d'un "document insensé" "chacun en prend pour son grade", réplique le ministre délégué au Budget.

 

RTL

Son avocat, Gilles Auguste, a pour sa part ironisé sur le mémoire de l'agent du fisc : "Monsieur Garnier a également prétendu dans le même document (...) que Jérôme Cahuzac avait, je cite, une villa à Marrakech et une maison à La Baule. Moi, je dis : 'pourquoi pas une hacienda au Mexique ?' ", a-t-il réagi sur Europe 1.

Sur le financement de son appartement

Ce que dit Mediapart Le site reprend une piste évoquée par l'agent Garnier en 2008 : l'argent du compte suisse de Jérôme Cahuzac, chirurgien de profession, aurait pu servir à financer son appartement situé avenue de Breteuil, à Paris. Pour payer son logement, qui a coûté plus de six millions de francs en 1994, Jérôme Cahuzac aurait versé quatre millions de francs (soit 600 000 euros) "de ses deniers personnels".

La réponse de Cahuzac Après avoir affirmé que son apport personnel pour cet achat était de 15%, "un montant assez banal", le ministre a publié le plan de financement de ce logement sur son blog. Le tableau indique effectivement que l'apport personnel de Cahuzac pour l'achat de l'appartement de 6,2 millions de francs (945 184 euros) est de 955 000 francs (145 589 euros), soit 15,4% du total.

Le montant de 600 000 euros évoqué par Mediapart correspondrait alors à cet apport, auquel s'ajoute le montant de la revente de l'appartement précédent, ainsi qu'un prêt contracté par Jérôme Cahuzac auprès de ses parents et le "remploi de fonds" personnels de sa femme. Cette somme atteint 609 797 euros.

Francetv info

 

Sur la conversation où il évoquerait son compte suisse

Ce que dit Mediapart Fin 2000, Jérôme Cahuzac se serait inquiété de l'existence de son compte suisse. Il aurait affirmé : "Ce qui m'embête, c'est que j'ai toujours un compte ouvert à l'UBS [une banque suisse]. Ça me fait chier d’avoir un compte ouvert là-bas, UBS, c’est quand même pas forcément la plus planquée des banques." 

Le site, après avoir affirmé qu'il existait des traces de cette conversation, publie mercredi 5 décembre un enregistrement sonore qui proviendrait d'un répondeur rappelé par erreur par Jérôme Cahuzac.

La réponse de Cahuzac "Je ne vois même pas à quoi cela fait référence", a-t-il déclaré avant la publication des sons par Mediapart.

 
RTL