Jérôme Cahuzac, une descente aux enfers de trois ans

Alors que débute son procès pour fraude fiscale et blanchiment d'argent, Jérôme Cahuzac apparaît comme un homme bien seul. France 2 revient sur son parcours depuis sa chute.

FRANCE 2

Il y avait foule ce lundi 8 février à Paris pour l'ouverture du procès de Jérôme Cahuzac. L'ancien ministre du Budget comparaît pour fraude fiscale et blanchiment d'argent; il a possédé pendant des années un compte caché à l'étranger. Arrivé seul au tribunal, il ne s'est pas exprimé à la presse mais a repoussé avec véhémence les caméras. À la barre, il s'est présenté comme "retraité".

Depuis sa démission en 2013 quand le scandale l'a rattrapé après des mois de mensonges, Jérôme Cahuzac ne travaille plus. Il ne peut reprendre son activité de chirurgien esthétique. Il est désormais divorcé de Patricia, son ex-femme qu'il affronte au tribunal. Son temps, il le passe entre sa maison en Corse et son domicile parisien. Parfois, l'ex étoile montante du PS retourne à Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne), son ancien fief.

"Beaucoup de mal à se reconstruire"

L'historien Jean-Luc Barré est l'un des rares qui a pu recueillir ses confidences. Selon lui, Jérôme Cahuzac est sans cesse surveillé par le fisc et ne peut ainsi reprendre une activité. "Il a beaucoup de mal à se reconstruire socialement, professionnellement et je dirais humainement aussi", confie à France 2 l'auteur de Dissimulations.

A gauche, tous ont presque ont lâché l'ancien ministre du Budget. Jean Glavany est l'un des rares qui prend encore de ses nouvelles régulièrement. Aujourd'hui, Jérôme Cahuzac se décrit comme un paria qui ne pourra retrouver l'espoir d'une vie normale qu'à la fin de son procès.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ancien ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, le 23 juillet 2013 à Paris.
L'ancien ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, le 23 juillet 2013 à Paris. (MARTIN BUREAU / AFP)