Jérôme Cahuzac touche toujours ses indemnités d'ancien ministre

Selon RMC, l'ex-ministre du Budget n'a pas donné suite à la demande de Jean-Marc Ayrault, qui l'exhortait à renoncer à son traitement.

Jérôme Cahuzac arrive au pôle financier, à Paris, le 2 avril 2013.
Jérôme Cahuzac arrive au pôle financier, à Paris, le 2 avril 2013. (MARTIN BUREAU / AFP)

Jean-Marc Ayrault lui avait demandé d'y renoncer. Mais, près de deux mois après sa démission, l'ex-ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, mis en examen pour "blanchiment de fraude fiscale", touche toujours ses indemnités d'ancien ministre, révèle RMC jeudi 16 mai. Soit 9 443 euros brut mensuels. 

Démissionnaire, Jérôme Cahuzac peut légalement continuer à toucher son salaire de ministre pendant six mois. La loi prévoit en effet que "lors de la cessation de ses fonctions gouvernementales", un ancien ministre perçoit "une indemnité d'un montant égal au traitement qui lui était alloué en sa qualité de membre du gouvernement".

Mais, au nom de la morale, le Premier ministre avait annoncé, le 4 avril, avoir écrit à Jérôme Cahuzac pour lui demander de renoncer à cette indemnité. Une lettre à laquelle il n'a pas répondu, affirme RMC, qui ajoute que "Jérôme Cahuzac est donc toujours rémunéré par l'Etat". Contacté par la radio, l'avocat de l'ancien ministre n'a pas souhaité faire de commentaire.