Cet article date de plus de huit ans.

Ayrault demande à Cahuzac de "renoncer à ses indemnités" d'ex-ministre

Le Premier ministre a adressé une lettre à l'ancien ministre du Budget, mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, à la sortie du Conseil des ministres, à Paris, le 3 avril 2013. (MAXPPP)

Jérôme Cahuzac va-t-il accéder à cette demande ? Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a adressé une lettre à l'ancien ministre du Budget pour le prier de renoncer à ses indemnités d'ancien membre du gouvernement, après sa mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale. Le compte officiel de Matignon l'a annoncé sur Twitter, jeudi 4 avril.  

Démissionnaire, Jérôme Cahuzac aurait dû continuer à toucher son salaire de ministre pendant six mois. La loi prévoit en effet que "lors de la cessation de ses fonctions gouvernementales", un ancien ministre perçoit "une indemnité d'un montant égal au traitement qui lui était alloué en sa qualité de membre du gouvernement", soit 9 443 euros. 

Mais depuis les fracassants aveux de Jérôme Cahuzac, qui a reconnu disposer d'un compte à l'étranger depuis une vingtaine d'années, plusieurs voix s'élèvent pour qu'il ne perçoive pas ces indemnités. Le député communiste Jean-Jacques Candelier a ainsi écrit à Jean-Marc Ayrault pour lui demander "que ces indemnités ne soient pas attribuées" à l'ancien ministre du Budget. "Personne ne comprendrait que M. Jérôme Cahuzac puisse toucher une sorte de 'parachute doré'", écrit le député du Nord.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.