Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Employés et députés s'interrogent sur l'avenir de Stéphane Richard chez Orange

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
France 3 - Dominique Mari
Article rédigé par
France Télévisions

Le PDG du groupe a été mis en examen dans l'affaire Tapie concernant le recours à l'arbitrage.

L'affaire de l'arbitrage contesté en faveur de Bernard Tapie dans son litige avec le Crédit lyonnais a rebondi, mercredi 12 juin, avec la mise en examen pour "escroquerie en bande organisée" de Stéphane Richard. L'actuel PDG d'Orange était le directeur de cabinet de Christine Lagarde au ministère de l'Economie, au moment du choix de l'arbitrage.

Les juges d'instruction du pôle financier de Paris enquêtent sur le recours à cette procédure, qui a permis à Bernard Tapie d'obtenir, en juillet 2008, 403 millions d'euros d'indemnités, intérêts inclus. Ils cherchent à savoir si cet arbitrage a été entaché d'irrégularité. Réagissant à cette mise en examen, Stéphane Richard s'est déclaré "confiant et combatif", a indiqué son entourage. Des salariés d'Orange et deux députés, Bruno Le Roux (PS) et Bernard Debré (UMP) ont réagi devant la caméra de France 3.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaire Tapie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.