Cet article date de plus de huit ans.

Un avocat de Bernard Tapie en garde à vue

Maurice Lantourne a rencontré à plusieurs reprises le juge arbitre Pierre Estoup.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Maurice Lantourne (G) et son client, Bernard Tapie, le 10 septembre 2008, à Paris. (JACQUES DEMARTHON / AFP)

Personne n'échappe aux gardes à vue dans l'affaire Tapie. Certains sont même entendus deux fois. Mardi 25 juin, c'est au tour de Maurice Lantourne, l'un des avocats du sulfureux homme d'affaires de retourner dans les locaux de la brigade financière. Il est entendu dans le cadre l'enquête sur l'arbitrage qui a permis à Bernard Tapie d'obtenir 403 millions d'euros pour solder son litige avec le Crédit Lyonnais.

Un possible conflit d'intérêts

Dans l'avalanche de révélations sur les liens, alors dissimulés, entre l'ancien magistrat Pierre Estoup et le "camp Tapie", Maurice Lantourne n'a pas été épargné. Pierre Estoup l'a notamment rencontré à l'occasion de trois autres procédures survenues avant l'arbitrage en faveur de Bernard Tapie, en 2008. Or, l'ancien magistrat n'a jamais pris la peine de signaler ces liens professionnels et donc ce possible conflit d'intérêts, contrairement à l'obligation légale. Une attitude qui menace l'arbitrage rendu dans le dossier en faveur de Bernard Tapie. Au même moment, la garde à vue de Bernard Tapie, entendu depuis la veille par la brigade financière dans ce dossier, a été prolongée mardi de 24 heures.

A ce jour, trois personnes ont été mises examen pour "escroquerie en bande organisée" dans ce dossier : l'ex-juge arbitre Pierre Estoup ; Stéphane Richard, le PDG d'Orange ; et Jean-François Rocchi, l'ancien président du Consortium de réalisation, instance chargée de gérer le passif du Crédit Lyonnais.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaire Tapie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.