Témoignage France 2 Attaque contre le centre d'entraînement de l'OM : Bernard Tapie se dit "abasourdi et triste", mais appelle les dirigeants à "plus d'écoute"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Skype Tapie
Article rédigé par
France Télévisions

L'homme d'affaires a accordé une interview à Laurent Delahousse, qui sera diffusée en intégralité dimanche soir à 20h30 sur France 2. Il revient notamment sur le coup de force de supporters marseillais, samedi, contre les installations de l'Olympique de Marseille.

Il a toujours gardé un œil sur le club qu'il a présidé pendant huit ans. Au lendemain de la violente intrusion de supporters dans le centre d'entraînement de l'Olympique de Marseille, Bernard Tapie s'est dit "abasourdi et fondamentalement triste", dans une interview accordée à France 2 dimanche 31 janvier. L'intégralité de son entretien avec Laurent Delahousse, en partie filmé jeudi, sera diffusée dimanche soir à 20h30 sur France 2.

Celui qui dirigeait l'OM quand il a remporté la Ligue des champions en 1993 adresse cependant un avertissement aux dirigeants actuels, cibles de la colère d'une partie des supporters : "Un peu de modestie, et un peu plus d'écoute, ça ne ferait pas de mal."

"Les supporters de l'OM, c'est l'âme de l'OM"

Pour lui, la crise n'est "pas liée aux résultats, il y a des présidents à l'OM qui n'ont pas eu des meilleurs résultats", mais à l'attitude de la direction et à la "frustration" liée à la fermeture des stades, à cause de la pandémie de Covid-19.

"Les supporters de l'OM, c'est l'âme de l'OM. On est à l'opposé de leur attitude en général", estime Bernard Tapie. "La colonne vertébrale du club, c'est pas les dirigeants, qui se suivent, ce sont les supporters."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.