Affaire Richard Ferrand : le parquet de Brest décide d'ouvrir une enquête préliminaire

"J'ai décidé de saisir ce jour, la direction interrégionale de la police judiciaire de Rennes d'une enquête préliminaire", a annoncé jeudi le procureur de la République de Brest à propos du ministre de la Cohésion des territoires. 

Le ministre de la Cohésion des territoires, Richard Ferrand, lors d\'un meeting de La République en marche en Ile-de-France, le 23 mai 2017.
Le ministre de la Cohésion des territoires, Richard Ferrand, lors d'un meeting de La République en marche en Ile-de-France, le 23 mai 2017. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Après avoir refusé dans un premier temps d'ouvrir une enquête sur Richard Ferrand, le parquet de Brest a finalement décidé de "saisir ce jour, la direction intérrégionale de la police judiciaire de Rennes d'une enquête préliminaire", a annoncé dans un communiqué le procureur de la République, jeudi 1er juin, confirmant une information du Télégramme.

"Cette enquête aura pour but de recueillir tout élément permettant une analyse complète des faits et de rechercher si ceux-ci sont susceptibles ou non de constituer une infraction pénale en matière d'atteintes aux biens, de manquements au devoir de probité et aux règles spécifiques du code de la mutualité", précise le parquet de Brest dans son communiqué, publié sur Twitter.

Le ministre de la Cohésion des territoires est dans la tourmente depuis les révélations du Canard enchaîné sur l'avantage dont aurait bénéficié sa compagne, lors d'une transaction immobilière en 2011.