"Apocalypse Now", le nouveau "thriller politique" de Gérard Davet et Fabrice Lhomme

Avec son complice Gérard Davet, Fabrice Lhomme a écrit le second tome de "L'histoire de la droite française", attendu par ses plus grands fans. Le journaliste du monde est l'invité du 23h de franceinfo.

Apocalypse Now, histoire secrète de la droite française, Les années Fillonlivre. Le second tome du duo Gérard Davet-Fabrice Lhomme est sorti. Un titre de cinéma choisi à dessein. "On a estimé que l'enquête qu'on menait prenait parfois des proportions tellement hallucinantes que ça nous faisait penser à un film, une sorte de thriller politique. Et le titre Apocalypse Now, parce que la droite s'est auto-détruite. Le paysage est totalement vitrifié à droite, idéologiquement et en termes de leaders", détaille le journaliste.
Rachida Dati fait des confidences étranges dans sa mairie du 7e arrondissement de la capitale, notamment sur des remarques antisémites. "Elle a une liberté de parole que personne n'a dans son parti, elle est cash (…) ses propos nous ont stupéfaits quand elle dit que dans son propre électorat, il y a un fort antisémitisme et plusieurs secteurs sont venus la voir en lui demandant : 'rassurez-moi, vous n'êtes pas juive'. C'est courageux de sa part, mais je ne pense pas que ce soit un calcul", avance Fabrice Lhomme.

"Fillon a signé son arrêt de mort"

Une phrase du livre est également marquante, "La petite PME de François et Pénélope", en évoquant un chiffre de 1 306 400 euros détournés à son profit grâce à des documents policiers que les journalistes ont consultés. "C'est ce qu'aurait rapporté leur 'entreprise' (…) tous les salaires versés à Penelope Fillon pendant des décennies par son employeur de mari. Il faut ajouter certaines sommes mineures perçues par les enfants de François Fillon qu'il a aussi salariés en tant que parlementaire, mais ils ont été blanchis par la justice. Et les salaires reçus de la Revue des Deux Mondes par Pénélope, jugés indus (..) une grande partie de fonds publics", rapporte le journaliste.

Des déclencheurs et catalyseurs dans le grand récit de la droite. La collaboration entre Fillon et Sarkozy notamment. On passe de la haine dans le tome 1 à la guerre dans le 2. "Entre Sarkozy et Fillon, les rapports ont été très difficiles, ça n'a cessé de se dégrader entre 2012 et 2016, ils se sont retrouvés en rivalité totale. Il y a eu deux incidents majeurs : l'affaire Jouyet en 2014. François Fillon va essayer d'instrumentaliser le pouvoir socialiste et Sarkozy va dire qu'il est 'digne de Pierre Laval'. Tout le monde nous a dit : 'il a scellé son arrêt de mort en allant voir Jean-Pierre Jouyet' (…) Les sarkozystes vont lui faire la peau, il ne sera jamais président de la République avec un homme qui va jouer un rôle important : Robert Bourgi, qui est un admirateur de Nicolas Sarkozy", révèle Fabrice Lhomme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Fabrice Lhomme, le 4 novembre 2015
Fabrice Lhomme, le 4 novembre 2015 (MEHDI FEDOUACH / AFP)