Justice : Nicolas Sarkozy rattrapé par l'affaire des écoutes

Le parquet national financier demande le renvoi de Nicolas Sarkozy devant le tribunal correctionnel, notamment pour corruption. 

Voir la vidéo
FRANCE 3

Corruption, trafic d'influence et recel de violation du secret professionnel : ce sont les trois chefs d'accusation pour lesquels le parquet financier réclame un procès en correctionnelle à l'encontre de Nicolas Sarkozy. Selon les révélations du journal Le Parisien, le parquet demande également le renvoi en correctionnelle de son avocat Thierry Herzog et de l'ex-avocat général Gilbert Azibert, également mis en examen dans l'affaire dite des écoutes.

Un poste à Monaco en échange

L'ex-chef de l'État est soupçonné d'avoir tenté d'obtenir, en 2014 via son avocat, des informations secrètes auprès de Gilbert Azibert, à l'époque premier magistrat à la cour de Cassation, dans le cadre d'une procédure de saisie de ses agendas en marge de l'affaire Bettencourt. Selon l'accusation, Nicolas Sarkozy devait, en échange, intervenir en faveur de Gilbert Azibert pour qu'il obtienne un poste à Monaco. L'ancien président aurait communiqué avec son avocat sous le nom d'emprunt de Paul Bismuth afin d'échapper aux écoutes de la police.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, le 14 mai 2017 à Paris.
L'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, le 14 mai 2017 à Paris. (FRANCK FIFE / AFP)