Cet article date de plus de huit ans.

Affaire Bettencourt : vers un non-lieu pour Woerth et de Maistre, soupçonnés de trafic d'influence ?

C'est ce que préconise le parquet de Bordeaux. L'ex-ministre du Budget et de l'ex-homme de confiance de la milliardaire ont été mis en examen en 2012 dans ce volet de l'affaire Bettencourt.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Eric Woerth, ancien ministre du Budget, le 10 avril 2013. (ANTONIOL ANTOINE/SIPA)

Le parquet de Bordeaux a requis, vendredi 10 mai, des non-lieux dans le volet de l'affaire Bettencourt concernant le trafic d'influence dans lequel l'ancien ministre du Budget, Eric Woerth, et l'ex-homme de confiance de la milliardaire, Patrice de Maistre, ont été mis en examen en 2012.

Dans cette affaire, les juges d'instruction en charge du dossier ont estimé qu'Eric Woerth avait pu attribuer une Légion d'honneur à Patrice de Maistre en échange d'un emploi pour la femme de l'ancien ministre dans une société de Liliane Bettencourt. Le parquet considère, lui, que "le lien de corrélation entre les deux faits n'est pas formellement démontré". Par ailleurs, il estime que "l'action conduite par Eric Woerth n'encourt aucun reproche" dans un sous-dossier concernant la mise à disposition par l'Etat d'une parcelle destinée à recevoir la construction d'un auditorium financé par la milliardaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaire Bettencourt

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.