Cet article date de plus de huit ans.

Sur Facebook, Sarkozy dénonce une mise en examen "injuste et infondée"

Pour la première fois depuis sa mise en examen dans l'affaire Bettencourt pour abus de faiblesse, l'ancien chef de l'Etat se défend sur Facebook.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Nicolas Sarkozy, le 25 mars 2013 à Paris. (MARTIN BUREAU / AFP)

Cette riposte a été soigneusement préparée par l'ancien président et sa garde rapprochée. Pour la première fois depuis sa mise en examen dans l'affaire Bettencourt pour abus de faiblesse, Nicolas Sarkozy prend la parole. L'ancien président a choisi de le faire sur sa page Facebook, lundi 25 mars. Il adresse un court message à ses plus de 800 000 abonnés. Il y dénonce "une mise en examen injuste et infondée"

"Je veux affirmer qu’à aucun moment dans ma vie publique, je n’ai trahi les devoirs de ma charge", assure-t-il, ajoutant : "Je vais consacrer toute mon énergie à démontrer ma probité et mon honnêteté."

Capture d'écran de la page Facebook de Nicolas Sarkozy ( FRANCETV INFO)
 

"La vérité finira par triompher"

"La vérité finira par triompher. Je n'en doute pas", affirme Nicolas Sarkozy avant d'ajouter qu'il utilisera "les voies de droit". Dès jeudi, au soir de la mise en examen, Me Thierry Herzog, l'avocat de Nicolas Sarkozy, avait annoncé son intention de contester la décision devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Bordeaux, où se déroule l'enquête. 

Publié en début d'après-midi, le message totalisait déjà plus de 14 700 mentions "j'aime" et plus de 2 700 commentaires en à peine 45 minutes. Francetv info les a compilés dans un nuage de mots. Un en particulier revient dans ces réactions : "courage".

 (DR)

 

 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaire Bettencourt

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.