Affaire Bettencourt : l'instruction est close

Douze personnes sont mises en examen, dont Nicolas Sarkozy. Elles sauront au plus tôt en août si elle sont renvoyées devant le tribunal ou si elles bénéficient d'un non-lieu.

Liliane Bettencourt, héritière de L\'Oréal, le 12 octobre 2011 à Paris. 
Liliane Bettencourt, héritière de L'Oréal, le 12 octobre 2011 à Paris.  (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Les trois juges en charge de l'affaire Bettencourt ont terminé leur instruction dans le volet "abus de faiblesse". Ils ont communiqué le dossier de la procédure au parquet, a annoncé jeudi 28 mars le procureur de la République.

Douze personnes sont mises en examen dans cette partie principale de l'affaire. Elles ont désormais trois mois pour présenter leurs observations et demandes. Compte tenu de tous les recours possibles et du délai propre à chaque démarche, les juges d’instruction ne rendront pas leur ordonnance avant août. Celle-ci scellera le sort des mis en examen : renvoi devant un tribunal ou non-lieu.

Outre l'ancien président Nicolas Sarkozy, ont été notamment mis en examen dans ce dossier, à titres divers:  le photographe ami de Liliane Bettencourt, François-Marie Banier, le compagnon de ce dernier, Martin d'Orgeval, et l'ex-gestionnaire de fortune des Bettencourt, Patrice de Maistre.