Procès Balkany : "J'ai commencé la politique avec ma femme : nous étions riches, on a fini pauvres", déclare le maire de Levallois-Perret

Le maire de Levallois-Perret s'est exprimé à l'issue du deuxième jour de son procès. 

Patrick Blaknay le 13 mai au tribunal de grande instance de Paris. 
Patrick Blaknay le 13 mai au tribunal de grande instance de Paris.  (JULIEN MATTIA / LE PICTORIUM / MAXPPP)

"J'ai commencé la politique avec ma femme, nous étions riches. On a fini pauvres", a déclaré mardi 14 mai Patrick Balkany à la sortie de la deuxième journée d'audience de son procès au tribunal correctionnel de Paris.

"Je n'ai jamais été corrompu" 

"Cela fait 36 ans que je suis maire, souligne l'édile de Levallois-Perret. Je n'ai jamais été corrompu par personne. Et ce n'est pas demain la veille." Interrogé notamment sur la villa de Marrakech, dont il assure ne pas être le propriétaire mais où il se rend souvent, Patrick Balkany répond par une question : "Vous êtes propriétaire ou locataire de votre appartement ? Si vous êtes locataire, vous y allez tous les jours."

Patrick Balkany poursuit : " Toute ma vie, j'ai loué des maisons. On avait loué des maisons à l'année à Saint-Tropez pendant six ans. Et j'étais locataire. Et quand j'invite quelqu'un, je lui dis, 'venez chez moi', je ne dis pas 'venez chez mon propriétaire'", conclut l'élu de Levallois-Perret. Patrick Balkany et son épouse, Isabelle Balkany, sa première adjointe, sont poursuivis notamment pour "fraude fiscale et blanchiment". Ils sont soupçonnés d'avoir caché des avoirs de plusieurs millions d'euros au fisc.