Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo L'affaire Aquilino Morelle "arrive au pire moment pour Hollande"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
(FRANCE 2)
Article rédigé par
France Télévisions

Nathalie Saint-Cricq, responsable du service politique de France 2, analyse l'impact sur l'opinion de cette affaire qui touche un proche conseiller du président de la République.

Comment expliquer la rapidité avec laquelle le proche conseiller de François Hollande Aquilino Morelle a donné sa démission ? Nathalie Saint-Cricq, responsable du service politique de France 2, a livré, sur le plateau de 13 heures de France 2, son analyse.  Elle indique que les accusations de conflit d'intérêts envers le bras droit du président arrivent au "pire moment" pour la majorité et un président au plus bas dans les sondages.

L'affaire "nourrissait la machine à fantasme"

"Pour un chef de l'Etat aussi bas dans les sondages, il était politiquement désastreux et difficilement tenable" de garder à ses côtés un conseiller pointé du doigt pour ses goûts de luxe. Et cela est d'autant plus vrai que les Français sont actuellement amenés à se serrer la ceinture pour faire des économies.

Selon Nathalie Saint-Cricq, "cette histoire grotesque de chaussures cirées à l'Elysée mêlée à des accusations de conflit d'intérêts nourrissait la machine à fantasme" sur les politiques. "Au moins, cela n'a pas traîné, le cyclone était trop proche de [Hollande]", ajoute la journaliste. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.