Plan vieillesse : prévoir des logements adaptés

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 12/02/2014Durée : 00h38

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Jean-Marc Ayrault a particulièrement mis l'accent sur sur la valorisation du rôle des aidants.

Elles sont deux, un médecin et une infirmière, à sillonner la campagne. Leur mission : évaluer le niveau d'autonomie des personnes âgées. Ce matin, rendez-vous avec Guy Duplaix. A 80 ans, il vit tout seul dans cette maison à 20 km de Limoges. La visite commence par des tests de mémoire.

Vous allez me dire la date complète d'aujourd'hui.

Nous sommes le 12 février 2014.

Après les tests cognitifs, les épreuves physiques. Bilan : Guy garde peut rester chez lui, un soulagement.

Ça vous effraie d'aller un jour dans un établissement.

Je crois que ça serait difficile pour l'instant. Ce que j'aime c'est vivre chez moi avec des gens qui viennent.

Plus les personnes resteront à la maison, mieux le moral se portera.

Pour retser le plus longtemps possible chez lui, Guy Duplaix a fait retirer la baignoire complqiuée a escalader, il a installé deux barres d'appui. L'équipe repassera dans un an pour un nouveau bilan. D'autres personnes âgées sont beaucoup moins autonomes. Pour elles, on a imaginé des aides techniques présentées dans cet appartement témoin.

On peut régler les différents mobiliers en hauteur. Si vous appuyez sur ce bouton, vous avez accès plus facilement aux assiettes et à tout ce que vous avez dans le meuble.

C'est vraiment à la hauteur de tout le monde là.

Je vais vous montrer la chambre.

La chambre et sont lit intelligent munis de capeteurs de pérsence. Asseyez-vous, la lumière s'éteint.

Aujourd'hui, ces prototypes sont chers. 27.000 euros pour la cuisine sur-mesure. Les prix devraient baisser, le projet de loi sur l'autonomie prévoit de nouvelles aides.

Le JT
Les autres sujets du JT