Petites éoliennes : installation chez des particuliers

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 14/10/2013Durée : 00h48

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Au final, peu d'inondations, même si les pompiers ont dû intervenir.

Vous en avez peut-être été victimes. Des demarcheurs proposent d'installer de petites éoliennes sur la maison, mettant en avant le crédit d'impôt, qui peut faire baisser le prix d'un tiers. Parfois, ces équipements sont inefficaces : dans certaines zones, il n'y a pas assez de vent. Certains n'hésitent pas a parler d'arnaque.

Nous nous dirigeons vers l'éolienne qui a été démontée.

Il pensait avoir fait une affaire en achetant son éolienne. 6 mois après, Jacques Thoreau l'a démontée. Elle vibrait au point d'engendrer du bruit équivalent à une perceuse.

J'ai démonte l'éolienne car les nuisances vibratoires et sonores étaient intolérables.

Achetee 10.000 E, son éolienne était censée lui faire baisser sa facture d'énergie. Mais elle ne produisait même pas d'électricité.

On nous a fait croire qu'on allait avoir 70 % de notre consommation assurée par l'éolienne. C'est faux, il y a des trous de production de vent, aucune étude préalable n'a été faite.

Ce couple de retraités est décidé à la démonter aussi bientôt. Ils ne dorment plus et leur facture d'électricité a augmenté de 50 % à cause de la batterie qu'il faut alimenter en permanence.

Avant l'éolienne, nous avions 64,78 E/mois. Maintenant, nous sommes à 101,47 E depuis qu'on a l'éolienne.

L'entreprise d'installation, en liquidation judiciaire, n'a jamais répondu aux réclamations. Aucune promesse n'a été tenue.

C'est des faisans, ils ont menti, elle venait de Chine. Le représentant nous a dit que c'était une éolienne de Bretagne.

Pour ce spécialiste, il existe du bon matériel et des installateurs compétents mais il faut être vigilants.

Il faut rejeter ces petites machines accrochées aux maisons Il faut du vent régulier, pas un vent turbulent.

Six clients ont porte plainte contre l'entreprise. En France, 2000 foyers ont investi dans ces équipements qui permettent de bénéficier d'un crédit d'impôts.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==