Pays de Gex : une immigration ibérique en augmentation

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 29/05/2013Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Nous partons pour le pays de Gex, avec une des conséquences de la crise très dure qui sévit en Europe du Sud. Dans cette région entre le Jura et la Suisse, de jeunes Espagnols et Portugais affluent en masse.

C'est un peu leur nouvel eldorado. Annemasse et le Pays de Gex, à proximité de Genève, et de son dynamisme économique. Depuis 2 ans, ils sont de plus en plus nombreux sur les chantiers. Antonio Miranda est arrivé du Portugal il y a un peu plus d'un an, et il voit sa vie en France.

C'est la crise totale au Portugal, et en Espagne, ça commence aussi. Je suis donc parti chercher mon avenir.

Ils ont entre 25 et 45 ans. Ouvriers spécialisés dans la pIâterie-peinture, ils étaient au chômage dans leur pays. Ils ont donc franchi le pas pour de meilleures conditions de vie.

On gagne 700 euros au noir au Portugal. Ici non, c'est le double.

Leur salaire en France est de 1.500 euros nets déclarés. C'est souvent le bouche-à-oreille qui les mène vers leurs employeurs, des entreprises qui, paradoxe, recrutent difficilement en France.

On a en effet du mal à trouver La main-d'oeuvre espagnole et portugaise, c'est un gage de qualité et de sérieux.

Ces deux amis viennent de Galice. Ils ne reverront leur famille qu'au mois d'août, et envoient chaque mois une partie de leur paie en Espagne.

La famille est restée en Espagne. Avec le temps, on pourra peut-être être ici ensemble.

Ils étaient logés à l'hôtel, mais les deux copains ont trouvé un petit appartement a louer.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==