Pau : enquête sur la collision TGV-TER du 17 juillet dernier

a revoir

Présenté parNathanaël de Rincquesen

Diffusé le 28/07/2014Durée : 00h39

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

En France, cette autre enquête dans le secteur des transports. La SNCF accuse les rongeurs d'être à l'origine de la collision entre un TGV et un TER le 17 juillet dernier. Des fils grignotés auraient entraîné un dysfonctionnement des signaux lumineux de la voie.

La violente collision entre un TER et un TGV le 17 juillet dernier serait due à une panne exceptionnelle de signalisation. Après plus d'une semaine d'enquête, la Sncf a rendu son rapport sur cet accident qui a fait 40 blessés. On sait que le TGV qui circulait en premier sur la voie a été forcé de ralentir sur indication d'un feu rouge. Mais quelques minutes plus tard, sur la même voie, le TER a vu ce feu passer au vert et s'est élancé à vitesse normale jusqu'à la collision. Le rapport signale que le feu est passé au vert à cause d'un court-circuit entre deux câbles. Des câbles grignotés par des rongeurs. La Sncf a lancé une grande campagne de contrôle de tous ses équipements.

Il y a 3.000 cabines à vérifier tout de suite, c'est commencé depuis vendredi, et celles qui n'ont pas été vues depuis le début de l'année le seront d'ici la fin de septembre.

La guérite de signalisation était mal isolée contre ces rongeurs. D'autres guérites sont peut-être dans le même cas. La mise aux normes prendrait alors beaucoup de temps.

Sur les 30.000 km de voies on a des signaux tous les 3 km. Vous imaginez l'investissement.

Ce rapport n'est qu'une première étape. Une enquête judiciaire est en cours.

Le JT
Les autres sujets du JT