Patrimoine : l'opéra Garnier numérisé

a revoir

Présenté parLaurent Delahousse

Diffusé le 28/03/2014Durée : 00h40

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Une découverte du 5e monument le plus visité de Paris. Le moteur de recherche Google a numérisé le patrimoine de l'Opéra de Paris. En quelques clics, visitez les coulisses et les réserves de costumes sur le toit du Palais Garnier.

A l'opéra Garnier, le décor est un spectacle à lui tout seul. 650.000 visiteurs viennent chaque année admirer les ornements, rêver aux fastes de la Belle Epoque. Et voici en 3D le grand escalier, tout en marbre et en onyx, la salle du foyer inspirée de la Galerie des glaces de Versailles. Cette visite virtuelle, disponible sur Internet, a été réalisée grâce à ce chariot. L'été dernier, en quelques jours seulement, le bâtiment a été numérisé avec cet appareil.

Il est composé d'une caméra qui va prendre une série d'images, un ordinateur pour alimenter le système et un système GPS qui va donner la position dans l'espace.

Localisées grâce au GPS, les photos ont été assemblées ensuite comme un puzzle géant: l'opération a pris plusieurs mois, le résultat est accessible en ligne gratuitement depuis hier. Au sous-sol, le réservoir d'eau a inspiré la légende d'un lac souterrain et mystérieux, il est très difficile d'accès.

Je suis en train d'essayer de prendre une image à 360 degrés pour la présenter aussi à nos utilisateurs.

La promenade virtuelle Ieve le voile sur cet endroit qu'aucun visiteur n'a jamais vu. Sur le toit de l'Opéra Garnier, la vue est imprenable.

C'est impressionnant d'être ici, on voit tout Paris.

Avec un appareil plus léger, Pascale Malite et son assistante ont immortalisé ce spectacle. Si l'opéra a ouvert en grand ses portes à Google, c'est que l'opération est une belle campagne de publicité mondiale et gratuite.

Il y a une vraie volonté du public d'essayer de découvrir l'envers du décor. On va pouvoir montrer à tous nos visiteurs mais aussi à tous les internautes la face cachée du Palais Garnier.

Dans la grande salle, la toile de ChagaIl est accrochée à 80m de hauteur. Grâce à la haute définition, il est possible de s'approcher jusqu'à voir les coups de pinceau de l'artiste. Le site propose aussi des documents sur l'histoire de la danse classique, ses spectacles, ses danseurs. Pour l'instant, le Palais Garnier est le seul opéra au monde qui a été numérisé. Sans bouger de chez soi, on peut se lancer virtuellement à la poursuite du Fantôme de l'opéra et s'amuser à retrouver sa loge. Petit indice: elle est située au 1er étage.

Le JT
Les autres sujets du JT