Paris : braquages dans des magasins de luxe

a revoir

Présenté parJulian Bugier

Diffusé le 24/04/2014Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Deux nouveaux braquages en moins de 24 heures, encore dans les beaux quartiers parisiens. Cette fois se sont des couturiers qui étaient visés. Ça n'est pas la 1re fois et le nombre d'attaques est en nette hausse. Quelles réponses dans les magasins.

Avenue Montaigne, l'un des symboles du luxe parisien. Deux braquages à main armée en 24 H. Chez Dior, des vols de sacs à main et de chaussures dans la réserve. Chez Céline, ce matin, le malfaiteur avait le digicode. Puis il a menacé les employés avec une arme pour repartir avec la caisse. Dans le triangle d'or du prêt-à-porter de luxe, ces braquages sont devenus réguliers, une dizaine en 7 mois. Le plus retentissant : chez Colette. Des braqueurs munis d'un fusil à pompe et d'une hache, pour un magasin juste protégé par un vigile. Très peu d'enseignes acceptent de témoigner. Ce commerçant le fait, poussé par l'inquiétude.

Le problème, c'est qu'on n'a pas de système de sécurité avec des sas, comme des bijouteries. Le client entre et sort comme il le désire.

Ici, le costume est à 1.500 E, les chaussures jusqu'à 3.500 E. Un luxe facile à écouler.

Les vêtements n'ont pas de numéro, seulement une étiquette. On la coupe aux ciseaux, impossible de remonter à la source.

Patrouilles, vidéosurveillance, sas de sécurité, les joailliers n'échappent pas a la détermination des braqueurs. Ce joallier se demande quand viendra son tour.

Le matin en venant travailler, on ale sentiment de venir au coeur de la cible.

La présence policière a été très visiblement augmentée. Patrouilles à pied, à rollers et en voiture. Surtout pour rassurer dans cette zone très touristique.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==