Parcs d'attraction : un succès constant

a revoir

Présenté parLaurent Delahousse

Diffusé le 10/05/2013Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Ce sont des chiffres en légère progression.

Plongée au coeur de deux sites : le parc Astérix à côté de Paris et en Vendée avec le Puy du Fou. Deux propositions d'attractions différentes, mais des recettes qui fonctionnent toutes les deux, malgré la crise.

Pas une seconde à perdre, ils sont venus 1h30 avant l'ouverture. Deux parcs d'attraction bien différents. Des frissons d'un côte, des spectacles historiques de l'autre. Dans les deux cas : un grand succès.

C'était comment.

C'est génial.

J'ai vraiment adoré ça.

On est en famille, on passe un bon moment.

Pour séduire toujours plus de Français, la stratégie est la même : proposer des nouveautés.

Nous avons investi plus de 20 millions d'euros. C'est grosso modo 200.000 visiteurs par an que nous attendons pour rembourser l'investissement. Si vous n'avez pas de nouveautés, vous devenez banal.

Dans l'autre parc, la nouveauté c'est ce spectacle des Chevaliers de la table ronde.

Voici ta nouvelle épée de roi et ton armure.

20% des recettes chaque année sont réinvestie.

Les costumes sont très beaux, c'est amusant et on apprend des choses en même temps.

Problème : tout dépend de la météo. Pour éviter que le ciel ne lui tombe sur la tête, ce parc s'est adapté. Dans son nouveau manège, la moitié de la file d'attente est couverte. On s'adapte à la météo mais aussi à la crise. Pour certains Français, un séjour dans un parc remplace les vacances traditionnelles.

On va pouvoir monter à 1500 lits l'année prochaine. Permettre à nos visiteurs de prolonger le voyage dans le temps qu'ils ont commencé dans la journée.

Lui n'a pas de complexes.

Ce qui est important c'est donner envie au visiteur d'acheter, c'est faire monter la moyenne de dépense. Là nous avons toutes les photos, autre produits d'impulsion.

C'est très rentable, mais c'est un souvenir.

Boissons, nourriture, souvenirs, nouvelles attractions payantes. Dans le parc historique, il faut compter 44 euros par personne. Pour une famille, une journée dans un parc coûte cher. Ils ont acheté les tickets d'entrée, le repas, au total : 260 euros.

C'est super, on en prend plein les yeux.

Le ton est plus amer chez eux, ils ont dû ajouter aux entrées, les repas, les transports, les cadeaux. Bilan : 340 euros avec des files d'attentes.

On est a un stade où il y a plus d'1h30 de queue par attraction, avec des enfants en bas âge, ce n'est pas évident.

Elle n'est pas la seule à avoir été déçue hier dans ce parc.

Y'a trop de monde, on est arrivé ce matin à 11h.

Enormément d'attente pour le prix qu'on paye.

Certains ont pu se consoler avec de la musique électro. Hier au pays d‘Astérix il y avait aussi des DJ. Objectif: attirer de nouveaux profils ? une potion magique version XXIe siècle.

Le JT
Les autres sujets du JT