Pacte de responsabilité aux entreprises : attentes fortes

a revoir

Présenté parLaurent Delahousse

Diffusé le 12/01/2014Durée : 00h28

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

L. Delahousse : Alors tournant ou retour aux sources pour François Hollande.

F. Lenglet : Le discours des voeux était un discours social-démocrate tel qu'un Britannique ou un Allemand aurait pu tenir. On attend désormais François Hollande dans les actes et cela va se jouer mardi, quand le Président précisera ce fameux pacte de responsabilités aux entreprises. D'abord, le nombre de milliards d'euros que le Président mettra sur la table en allègements de charges, et l'endroit où il prendra l'argent.

L. Delahousse : Est-ce que cela peut apporter des résultats rapides.

F. Lenglet : L'impact des mesures de compétitivité, il faudra attendre un bon semestre, peut-être une année. Mais si François Hollande parvient a redonner confiance avec un programme clair, cela permettra d'accélérer la croissance au moins autant que les mesures elles-mêmes.

L. Delahousse : Une conférence de presse à suivre évidemment sur France 2. Les 7 mineurs placés en garde a vue après l'assassinat du veilleur de nuit de leur centre éducatif ont finalement été remis en liberté aujourd'hui. Le mystère demeure.

Du porte-à-porte dans l'espoir de recueillir davantage d'indices et de témoignages. Mais à Magnac-Laval, toujours aucune trace de l'arme du crime. Seule la garde à vue des pensionnaires du collège a été levée des hier soir.

Nous continuons de a ete Ievee des hier soir.

Nous continuons de travailler sur toutes les hypothèses. Il n'y a pas d'éléments permettant de penser qu'un de ces mineurs soit à l'origine de ce crime. Reste la piste de l'intrusion extérieure.

Un témoignage vient aujourd'hui corroborer cette piste, celui d'un des mineurs du centre éducatif. Selon le directeur, le jeune garçon a été témoin de l'agression avant de donner l'alerte.

Il a vu un individu agresser le veilleur de nuit, un homme en tee-shirt armé. Un individu qu'il ne connaissait pas.

Dans les rues de la petite commune, ce meurtre suscite l'inquiétude.

On n'a jamais vu cela ici.

Ça peut être n'importe qui, quelqu'un qu'on a croisé hier. On est dans le doute et on a peur.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==