Montpellier : tension autour des gens du voyage

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 11/07/2013Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Cette année, les Alsaciens ont voté non à la fusion des bas et hau Rhin.

Les tensions se multiplient autour des campements de gens du voyage. Après Guérande, avant-hier, le centre d'entraînement du club de footbaIl de Montpellier est envahi par 200 caravanes. Reste à savoir si ces occupations en série sont coordonnées et si elles sont une réaction aux propos de Christian Estrosi.

Les 200 caravanes se sont installées vendredi après-midi. Faute de place, les gens du voyages se sont poses sur ces deux terrains de foot. A moins de se voir proposer une aire comparable, pas question de bouger.

Quand on nous offre quelque chose, c'est toujours indécent, à côté d'une station d'épuration, de l'autoroute, on en a assez.

On ne voudrait pas prendre les stades. S'il y avait seulement deux grands champs ! C'est tous les ans pareil. Ils devraient prévoir une place avec juste de l'eau, du courant, les sanitaires. C'est tout ce qu'on demande.

Pour l'heure, pas de solution de repli. L'aire de grand passage la plus proche est saturée, et celle de Montpellier ne verra pas le jour avant l'été prochain. La direction du club de foot de Montpellier porte plainte. Les terrains lui appartiennent depuis moins d'un an, les joueurs doivent s'entraîner dès lundi.

Nous ne devons aucune aire de passage. Nous sommes les otages d'un schéma qui se déroule de Nice à Guérande, puisque le maire de Guérande a dit qu'il démissionnait. Nous n'avons aucune maîtrise de la situation.

Les 150 familles seront fixées dans la journée. Si le tribunal ordonne leur expulsion, elles reprendront la route en quête d'un nouveau terrain.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==