Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Iran : qu'attendre de la présidentielle iranienne ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Pour l'éditorialiste de politique étrangère de France 3, il ne faut pas se bercer d'illusions : quel qu'il soit, le vainqueur de l'election sera à la botte de Khamenei. Ce sera turban blanc et blanc turban. Mais deux scénarios sont possibles...

L'homme qui contrôle tout depuis le 4 juin 1989 date de la mort de l'imam Khomeiny, c'est le guide suprême religieux, l'ayatollah Ali Khamenei. A n'en pas douter, il continuera de tout contrôler après le résultat de cette élection. 

De deux choses l'une... Ou ce régime chiite poursuit sa fuite en avant, continue à défier l'Occident dans sa quête de l'arme nucléaire - pour laquelle tous les présidentiables sont d'accord -, continue le combat pour la suprématie au Moyen Orient et joue la carte de la déstabilisation régionale en soutenant le Hezbollah, le Hamas et la Syrie contre Israël...

Second scénario : Khamenei, réalisant que les sanctions imposées par l'Occident suscitent un mécontentement populaire qui peut menacer la survie de la théocratie enracinée depuis trente-quatre ans, tente un début de normalisation avec les Etats-Unis et essaie de trouver, avec Obama qui y est favorable, un modus vivendi sur le nucléaire et une nouvelle redistribution des cartes au Moyen-Orient...

Pour l'instant, Christian Malard privilégie le premier scénario...

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.