VIDEO. "C'est un régime criminel" : une opposante à Maduro appelle à mettre le président vénézuélien sous pression pour presser son départ

Le président autoproclamé du pays, Juan Guaido, a appelé les Vénézuéliens à descendre à nouveau dans la rue pour soutenir l’ultimatum lancé par les Européens pour demander de nouvelles élections. À Caracas, la députée d’opposition destituée Maria Corina Machado dénonce un état "criminel".

à franceinfo

Après la première manifestation réussie de la semaine, les partisans de Juan Guaido pensent déjà à la suivante : samedi, ils appellent la population à manifester une nouvelle fois pour soutenir l’ultimatum lancé par les Européens pour demander de nouvelles élections.

La France peut mieux faire

Rencontrée à Caracas, Maria Corina Machado a été destituée de son poste de députée pour avoir obtenu des fonds d'origine américaine et n’a, depuis, plus le droit de quitter le territoire ou même de prendre l’avion. Elle continue cependant à parler : Maria Corina Machado est de celles qui aiment nommer les choses. Sur la position de la France, qui demande des élections anticipées, elle estime qu’Emmanuel Macron peut tout de même faire mieux. "J’apprécie sa position, explique-t-elle. Mais je pense que la situation est tellement critique et dangereusement alarmante que nous avons obligatoirement besoin de positions plus fortes."

Cet Etat est criminel et comme tous les réseaux criminels, il faut en tarir les finances. La France a les moyens de le faire et d’aller dans cette direction.

Maria Corina Machado

à franceinfo

Maria Corina Machado apprécie en revanche la ligne et les sanctions défendues par Donald Trump, le président américain, même si cela peut pénaliser les Vénézuéliens. Le vrai drame, en effet, selon elle, est l’actuel président, Nicolas Maduro.

La pire chose qui puisse arriver aux Vénézuéliens est que ce régime reste en place, et je ne veux pas ça.

Maria Corina Machado

à franceinfo

"Il ne s’agit pas de mobiliser de la violence, poursuit Maria Corina Machado, mais de mettre suffisamment de pression pour qu’au final, il coûte davantage à Maduro que de partir. Nous allons dans cette direction. Et nous devrions y aller davantage pour limiter la souffrance des gens." Et à ceux qui accusent l’opposition de vouloir renverser Nicolas Maduro, Maria Corina Machado retourne l’accusation en expliquant qu’il n’y a qu’un seul auteur de coup d’Etat : Nicolas Maduro.

Maria Corina a été destituée de son poste de députée pour avoir obtenu des fonds américains.
Maria Corina a été destituée de son poste de députée pour avoir obtenu des fonds américains. (Sacha Coleman - Gilles Briere / RADIOFRANCE)