Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo Au Venezuela, le violoniste symbole de l'opposition à Maduro a été libéré

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Le manifestant violoniste vénézuélien libéré
Article rédigé par
Alexis Magnaval - franceinfo
France Télévisions

Wuilly Arteaga, le violoniste devenu icône de la contestation au Venezuela, avait été arrêté le 27 juillet. Le jeune homme s'était fait connaître en jouant l’hymne vénézuélien lors des manifestations.

Des notes de musique contre les balles. Dans ce combat, Wuilly Arteaga vient de remporter une bataille. Le manifestant violoniste, symbole de la contestation contre le gouvernement Maduro, a été libéré mardi 15 août à Caracas, la capitale du Venezuela. Il avait été arrêté le 27 juillet pour "incitation publique" à manifester et "possession d’une substance incendiaire".

"Ils l'ont battu brutalement, parfois avec son propre violon, Il a perdu l'audition de l'oreille droite", affirme Alfredo Romero, directeur de l’ONG Foro Penal, qui a suivi son cas. Le vice-président du Parlement, Freddy Guevara, a salué la libération de Wuilly Arteaga. "Que sa musique vienne redonner espoir au peuple vénézuélien !" a-t-il réagi sur Twitter.

Soutenu par Shakira

A 23 ans, le musicien anonyme est devenu l’icône de la contestation populaire dans le pays. Violoniste mais aussi pianiste et compositeur, il s’est fait connaître en jouant l’hymne vénézuélien lors des manifestations. Sa notoriété a notamment explosé lors des funérailles d'Armando Cañizales, un manifestant tué le 3 mai durant un rassemblement dans la capitale.

En mai, un militaire avait cassé son violon, ce qui l’avait profondément ému. Il avait alors reçu le soutien de la chanteuse Shakira, qui lui a dédicacé un violon en direct sur une radio cubaine.

Le pedimos a @shakira que nos autografiara el violin que le compramos a @willysmusic para enviárselo a Venezuela y ella con mucho amor y cariño le envía este mensaje a Willy y a todo el Pueblo de Venezuela !! FUERZA A TODOS !! No Están Solos !! Misión cumplida , ahora el proximo paso es entregárselo a @willysmusic #Lospichyboys @lospichyboys #venezuela #violinistadelapaz @mix983 @lagozaderamiami @venezuelalucha @nacho

Une publication partagée par Los Pichy Boys (@lospichyboys) le

Violenté par la police, il était apparu le 22 juillet à l’hôpital, le visage tuméfié. Dans une vidéo publiée sur son compte Twitter, il montrait sa détermination. "Rien ne m’arrêtera, réagissait le violoniste. Ni les balles, ni le fait de casser mon violon. Parce que nous continuerons le combat. Quoi qu’il se passe, nous continuerons à nous battre pour le Venezuela."

Le jeune homme a appris le violon dans le cadre d’un programme destiné à la jeunesse des quartiers populaires, El Sistema. Au milieu des affrontements qui ont fait 125 morts depuis le 1er avril, Wuilly Arteaga veut envoyer "un message de paix". Environ 5 300 personnes ont été interpellées lors des quatre derniers mois et plus de 1 000 sont toujours détenues, selon l’ONG Foro Penal.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.