Venezuela : une élection sous tension

Ce dimanche 30 juillet, le Venezuela vote afin d’élire une Assemblée constituante. Une élection tendue et boycottée par l’opposition qui la considère comme un pas en avant vers une dictature.

FRANCE 3

Cible de l’opposition qui voit en lui un despote, le président vénézuélien Nicolas Maduro a été le premier à voter pour élire une Assemblée constituante. Les bureaux de vote ont ouvert à 6 heures ce dimanche matin, 230 000 soldats déployés à travers le pays en sécurisent les alentours. Malgré cela, des affrontements ont éclaté entre opposants et forces de l’ordre. L’opposition, majoritaire au parlement, boycotte l’élection qu’elle considère comme la dernière étape avant l’établissement d’une dictature.

Plusieurs mois de tensions

En quatre mois de mobilisation, 115 personnes au moins ont trouvé la mort. Le samedi 29, veille du scrutin, des incidents ont éclaté dans plusieurs villes du pays, le régime réprime violemment les manifestants. Au bord de la faillite économique, le Venezuela est de plus en plus isolé sur la scène internationale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les Vénézuéliens sont appelés à voter dimanche pour l\'élection d\'une Assemblée constituante qui devrait octroyer des pouvoirs élargis à l\'impopulaire président Nicolas Maduro. L\'opposition, qui multiplie les manifestations ces derniers mois, appelle à boycotter ce scrutin. Photo prise dans les rues de Caracas le 29 juillet.
Les Vénézuéliens sont appelés à voter dimanche pour l'élection d'une Assemblée constituante qui devrait octroyer des pouvoirs élargis à l'impopulaire président Nicolas Maduro. L'opposition, qui multiplie les manifestations ces derniers mois, appelle à boycotter ce scrutin. Photo prise dans les rues de Caracas le 29 juillet. (MIGUEL GUTIERREZ / EFE)