Venezuela : un vote de l'Assemblée constituante sous haute tension

Au Venezuela, ce dimanche 30 juillet est un jour de vote sous haute tension. Plus de 230 000 soldats sont déployés aujourd'hui pour l'élection d'une Assemblée constituante. Un scrutin boycotté par l'opposition.

FRANCE 2

Devant les bureaux de vote de Caracas (Venezuela), les files d'attente s'allongent. Les images tournent en boucle à la télévision d'État ce dimanche 30 juillet. Une mise en scène du pouvoir qui veut montrer que le peuple se déplace en masse pour élire la nouvelle Assemblée constituante. À 6h05 ce matin, le président Nicolas Maduro met le tout premier bulletin dans l'urne.

230 000 militaires sont déployés dans tout le pays

Un vote, dit-il, pour ramener la paix dans un pays en proie au chaos. "C'est un premier pas pour l'indépendance et la souverainneté du Venezuela", assure le président du Venezuela. Pour empêcher l'opposition de perturber le scrutin, 230 000 militaires sont déployés dans tout le pays.

Des opposants qui dénoncent une fraude et appellent au boycott du vote. Hier soir, samedi, plusieurs bureaux de vote ont été incendiés. Un des 6 120 candidats à l'Assemblée constituante a été tué, le deuxième en quelques semaines. Côté manifestants, 115 personnes sont morts depuis le début de la contestation en avril.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les Vénézuéliens sont appelés à voter dimanche pour l\'élection d\'une Assemblée constituante qui devrait octroyer des pouvoirs élargis à l\'impopulaire président Nicolas Maduro. L\'opposition, qui multiplie les manifestations ces derniers mois, appelle à boycotter ce scrutin. Photo prise dans les rues de Caracas le 29 juillet.
Les Vénézuéliens sont appelés à voter dimanche pour l'élection d'une Assemblée constituante qui devrait octroyer des pouvoirs élargis à l'impopulaire président Nicolas Maduro. L'opposition, qui multiplie les manifestations ces derniers mois, appelle à boycotter ce scrutin. Photo prise dans les rues de Caracas le 29 juillet. (MIGUEL GUTIERREZ / EFE)