Venezuela : le célèbre opposant Freddy Guevara arrêté et inculpé pour trahison

Les autorités l'accusent d'être impliqué dans les affrontements entre policiers et gangs criminels, qui ont fait 26 morts la semaine dernière.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'opposant vénézuélien Freddy Guevara, le 19 novembre 2020 lors d'un discours à l'Assemblée nationale à Caracas (Venezuela). (CRISTIAN HERNANDEZ / AFP)

Tensions au Venezuela. Le célèbre opposant Freddy Guevara, proche du leader d'opposition Juan Guaido, a été arrêtée lundi 12 juillet à Caracas par les services vénézuéliens de renseignement. "Freddy Guevara a été arrêté (...) en raison de ses liens avec des groupes extrémistes et paramilitaires associés au gouvernement colombien", a annoncé le procureur général de la République, Tarek William Saab, sur Twitter. "Il sera inculpé de terrorisme, attentat contre l'ordre constitutionnel, trahison."

L'opposition a dénoncé l'arrestation de Freddy Guevara. "Des groupes armés (...) ont intercepté notre véhicule, quelques minutes après avoir fait de même avec Freddy Guevara, qui est porté disparu", a affirmé l'autoproclamé président par intérim Juan Guaido, qui dénonce aussi un "harcèlement" à son encontre.

Freddy Guevara est député de l'ancienne Assemblée nationale, toujours reconnue par une partie de la communauté internationale. Il avait annoncé sur les réseaux sociaux son arrestation par ces mots : "En avant ! Force et santé à ma famille. Désolé pour la souffrance qu'ils vont endurer. J'espère que ce sera court."

Un pays dans l'impasse

Les autorités ont accusé l'opposition et notamment Freddy Guevara ainsi que la Colombie et les Etats-Unis d'être impliqués dans les affrontements entre policiers et gangs criminels, qui ont fait 26 morts la semaine dernière. L'opposant de 35 ans avait déjà été accusé par le pouvoir d'incitation à la violence lors de grandes manifestations de l'opposition en 2017. Il s'était enfui au Chili avant d'être gracié par le président vénézuélien Nicolas Maduro.

L'arrestation de l'opposant, condamnée par les Etats-Unis et la Colombie, survient alors que le pouvoir et l'opposition cherchent à reprendre les négociations avant les élections régionales de novembre. Le Venezuela est dans une impasse politique, avec un président Nicolas Maduro non-reconnu dans une cinquantaine de pays, et un leader de l'opposition (Juan Guaido) considéré comme président intérimaire par les Etats-Unis, mais qui n'a aucun pouvoir.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Venezuela

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.