VIDEO. Noël : message politique du pape

Le souverain pontife, François, a donné sa bénédiction "urbi et orbi". Il en a profité pour adresser un message de soutien aux chrétiens d'Orient. Il avait déjà eu des mots très offensifs cette semaine.

FRANCE 2

"Le pape François n'hésite pas à employer des paroles fortes, éloignées du lexique religieux", rapporte Renaud Bernard, journaliste de France 2 en direct de Rome. Par exemple, dans sa bénédiction, pour qualifier l'organisation État islamique qui terrorise le monde, il a utilisé le mot de brute. Il n'hésite pas à s'en prendre à ses propres collaborateurs, la Curie Romaine, le gouvernement de l'Église qu'il entend réformer parce qu'il y règne une ambiance de courtisans. 

"Thérapie de l'électrochoc" 

Il a accueilli les prélats, venus lui présenter leurs vœux en début de semaine, en leur disant qu'ils ont des têtes d'enterrement. "Si vous continuez dans l'hypocrisie, vous allez souffrir de schizophrénie. Si vous persistez à rechercher des mondanités, vous serez atteint d'exhibitionnisme", leur a lâché le souverain pontife. "François utilise la thérapie de l'électrochoc", souligne le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le pape François donne sa traditionnelle bénédiction  de Noël \"Urbi et Orbi\" depuis le balcon de la basilique Saint-Pierre, le 25 Décembre 2014, au Vatican
Le pape François donne sa traditionnelle bénédiction  de Noël "Urbi et Orbi" depuis le balcon de la basilique Saint-Pierre, le 25 Décembre 2014, au Vatican (ALBERTO PIZZOLI / AFP)