Olivier de Germay, nommé par le pape pour succéder au cardinal Barbarin, à l'archevêché de Lyon

Le nouvel archevêque est un ancien para de 60 ans.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Olivier de Germay était l'évêque d'Ajaccio depuis 2012 (photo du 15 août 2014, à Ajaccio). (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)

Le nom du successeur du cardinal Barbarin à l'archevêché de Lyon est désormais connu, a appris franceinfo jeudi 22 octobre. Le pape François vient de nommer Olivier de Germay, 60 ans, qui était évêque d'Ajaccio depuis 2012. C'est un ancien officier parachutiste qui a servi au Tchad, en Centrafrique et en Irak. Son installation comme nouveau Primat des Gaules aura lieu le 20 décembre en la cathédrale Saint-Jean. 

Philippe Barbarin a été condamné en 2019 pour ses silences sur les agissements d'un ancien prêtre de son diocèse entre 1971 et 1991, Bernard Preynat, lui-même reconnu coupable pour agressions sexuelles sur mineurs. L’archevêque a ensuite été relaxé en appel, en janvier dernier. Le pape avait refusé sa démission une première fois, avant de l'accepter en mars dernier.

"Le diocèse a vécu une période douloureuse"

Le cardinal Barbarin vit aujourd'hui à l'autre bout de la France. Après 18 ans à la tête du diocèse, il est désormais aumônier de la maison mère des Petites Sœurs des pauvres à Saint-Pern, en Ille-et-Vilaine.

"Avec l'affaire Preynat, le diocèse a vécu une période douloureuse", a reconnu depuis l'île de Beauté Mgr de Germay, à l'annonce officielle de sa désignation. Selon le prélat, tout juste sexagénaire, sa "génération d'évêques est très sensibilisée à cette question-là. Il ne sera pas question de fermer les yeux sur de tels abus".

"Je m'inscris dans ce grand travail pour faire de l'Eglise un lieu sur". "Tout abus doit être signalé, les mesures nécessaires doivent être prises", a-t-il affirmé, tout en relevant que "la vie du diocèse ne se limit(ait) pas à cette affaire douloureuse".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.