Devant les juifs slovaques, le pape exprime sa "honte" du passé

"Le nom de Dieu a été déshonoré : dans la folie de la haine, durant la Seconde guerre mondiale, plus de 100 000 juifs slovaques ont été tués", a dénoncé le souverain pontife. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le Pape François serrant la main du Premier ministre slovaque Eduard Heger et de son épouse Lucia Hegerova à Bratislava, en Slovaquie, le 13 septembre 2021.  (HANDOUT / VATICAN MEDIA / AFP)

Le pape François a exprimé lundi 13 septembre sa "honte" pour le massacre de plus de 100 000 juifs slovaques, déplorant que le nom de Dieu ait souvent été utilisé "dans la folie de la haine" durant la Seconde guerre mondiale.

Le pape venait d'écouter avec gravité le témoignage d'un survivant né en 1942 et qui n'a pas souvenir de ses parents disparus, lors d'une rencontre sur la place Rybne, à Bratislava, où se trouvait autrefois une imposante synagogue démolie en 1969 par le gouvernement communiste pour faire place à un pont routier.

"Le nom de Dieu a été déshonoré : dans la folie de la haine, durant la Seconde guerre mondiale, plus de cent mille juifs slovaques ont été tués."

le pape François

à Bratislava

Trois jours avant l'arrivée du pape, Bratislava a présenté ses excuses officielles pour l'héritage sombre de l'époque du président Jozef Tiso, un prêtre catholique qui accepta d'envoyer des dizaines de milliers de juifs dans les camps de la mort allemands. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pape François

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.