En clôtude du synode, Paul VI, le pape de Vatican II a été béatifié par François

La béatification peut ouvrir la voie à une ultérieure canonisation si un autre miracle est reconnu.

Le pape François célèbre la messe de béatification du pape Paul VI, au Vatican, dimanche 19 octobre. 
Le pape François célèbre la messe de béatification du pape Paul VI, au Vatican, dimanche 19 octobre.  (FILIPPO MONTEFORTE / AFP)

La cérémonie s'est déroulée devant une place Saint-Pierre noire de monde. En présence de l'ancien pape Benoît XVI, François a procédé dimanche 19 octobre à la béatification du pape Paul VI. Ce dernier a dirigé l'Eglise de 1963 à 1978.

Que "le vénérable serviteur de Dieu Paul VI soit fait bienheureux", a déclaré le souverain pontife, selon la formule consacrée.  Il a ensuite annoncé que sa fête se tiendra chaque année le 26 septembre.

Paul VI, qui a achevé le Concile Vatican II (1962/65) commencé par son prédécesseur Jean XXIII, a notamment institué le "synode". Cet organe de collégialité de l'Eglise s'est encore réuni ces derniers jours pour travailler sur la question de la famille. Giovanni Battista Montini est souvent cité par le pape François et a posé beaucoup des fondements de l'Eglise moderne, même s'il a été critiqué pour son non en 1968 à la pilule contraceptive.

Une tapisserie à l\'image de Paul VI a été déployée sur la basilique Saint-Pierre, au Vatican, dimanche 19 octobre 2014. 
Une tapisserie à l'image de Paul VI a été déployée sur la basilique Saint-Pierre, au Vatican, dimanche 19 octobre 2014.  (TONY GENTILE / AFP)

Une première étape vers la canonisation

La béatification peut ouvrir la voie à une ultérieure canonisation si un autre miracle est reconnu. Début 2014, la Congrégation vaticane pour la cause des saints avait en effet reconnu le premier miracle de l'ancien pape : la guérison d'un enfant américain en 2001 victime d'une grave malformation dans le ventre maternel. Les médecins proposaient qu'elle avorte mais elle avait refusé, priant Paul VI qu'elle vénérait. A treize ans, l'enfant est aujourd'hui en bonne santé.

En avril, François avait canonisé Jean XXIII (1958/63) et Jean Paul II (1978-2005).