VIDEO. Aux Etats-Unis, une présentatrice météo forcée de couvrir en direct sa robe jugée "inappropriée"

"Je ne sais pas quoi dire, c'est juste une robe noire", a commenté Liberté Chan, qui travaille pour une chaîne de Los Angeles.

ROOL & ROCK / YOUTUBE

"Pourquoi ? Parce qu'il fait froid ?" Liberté Chan n'a pas caché sa stupeur, samedi 14 mai, quand un de ses collègues de la chaîne californienne KTLA lui a tendu un gilet, en plein milieu de son point météo. "On reçoit beaucoup d'e-mails", lui répond une voix hors caméra : de nombreux spectateurs ont en effet écrit à la chaîne pour critiquer la robe de la présentatrice. Des commentaires dont le sexisme a scandalisé de nombreux médias aux Etats-Unis, qui ont aussi critiqué la réaction de la chaîne.

"Je ressemble à une bibliothécaire maintenant", plaisante la présentatrice après avoir enfilé le cardigan, l'air dépité. "Je travaille depuis dix ans à la télé, et j'ai appris que tout le monde a un avis, et qu'il faut avoir la peau dure", confie-t-elle sur son blog (en anglais), où elle explique que cette robe était sa solution de rechange. "Les paillettes étaient peut-être de trop pour une tenue du matin, mais quelle fille n'aime pas ce qui brille ?"

"Elle avait l'air de revenir d'une soirée sans être rentrée chez elle"

Dans une vidéo postée peu après l'incident à l'antenne, un collègue de Liberté Chan lit quelques-uns des commentaires des internautes : "La robe de Liberté était totalement inappropriée. Elle avait l'air de revenir d'une soirée sans être rentrée chez elle." "Peut-on parler de mon travail plutôt ? (...) Je ne sais pas quoi vous dire, c'est juste une robe noire", réagit la jeune femme. 

"Les femmes n'échapperont peut-être jamais aux dress-codes sexistes", commente le site Mic (en anglais), résumant la teneur de la réaction des médias américains. Liberté Chan, qui a posté sur son blog de nombreux messages de soutien reçus après cet incident, a cependant défendu l'attitude de sa chaîne, affirmant qu'il y avait de l'humour dans l'initiative de lui tendre un gilet : "KTLA ne m'a pas ordonné de mettre ce gilet. J'ai simplement joué le jeu de la blague de mon collègue."

Ce n'est pas la première mésaventure de Liberté Chan avec une robe : en février, elle avait fait l'erreur de porter une tenue verte, et avait disparu derrière la carte des températures. Déjà, il avait fallu lui prêter une veste.

Un collègue de Liberté Chan, présentatrice météo de la chaîne KTLA, à Los Angeles, lui tend un pull en direct, le 14 mai 2016.
Un collègue de Liberté Chan, présentatrice météo de la chaîne KTLA, à Los Angeles, lui tend un pull en direct, le 14 mai 2016. (ROLL & ROCK / YOUTUBE)