Rupture de contrat de sous-marins avec l’Australie : l’amertume de la diplomatie française

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Rupture de contrat de sous-marins avec l’Australie : l’amertume de la diplomatie française
France 2
Article rédigé par
A. Vahramian - France 2
France Télévisions

L’Australie a renoncé à l’achat de sous-marins produits par Naval Group au profit de submersibles américains. Une défaite pour Paris.

A Washington, la France se dit extrêmement déçue de la décision américaine dont, semble-t-il, elle n’a pas été informée. Selon les informations de France Télévisions, très peu de personnes au sein de l’administration américaine étaient au courant de cette décision, de ce contrat avec l’Australie afin que cela ne fuite pas. La France a même annulé des festivités qu’elle devait tenir jeudi 16 septembre dans son ambassade pour célébrer un épisode de l’amitié franco-américaine.

Peur de la Chine

La réception devait célébrer une bataille navale décisive de la guerre d’indépendance des États-Unis. La France paie les choix stratégiques américains. En effet, ce contrat avec l’Australie, ce renforcement de l’alliance avec Canberra, édicté par la peur de la Chine, par le fait de devoir contrer l’influence chinoise est un message de Joe Biden : la priorité est l’Asie et non l’Europe, explique la journaliste de France Télévisions, Agnès Vahramian.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etats Unis d'Amérique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.