Cet article date de plus de cinq ans.

Quand le patron de la DGSE admet que la France a été espionnée par les Etats-Unis

Les Etats-Unis ont bien piraté l'Elysée en 2012. L'ex-directeur technique de la DGSE l'a confirmé et raconté à l'occasion d'une conférence devant les élèves de l'école d'ingénieurs Centrale-Supélec.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le bureau du président de la République à l"Elysée, pris en photo le 17 septembre 2011. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Oui, les Etats-Unis ont bien espionné la France. Bernard Barbier, ex-directeur technique de la DGSE, service de renseignement extérieur français, l'a confirmé, lors d'une conférence devant les élèves de l'école d'ingénieurs Centrale-Supélec à Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine). Cette intervention, organisée mi-juin, est passée inaperçue.

Mais Le Monde a pu consulter l'enregistrement filmé et constaté les propos tenus, samedi 3 septembre. Son intervention est aussi diffusée sur YouTube.

"Cela ne pouvait être que les Etats-Unis"

Selon des documents publiés le 24 juin 2015 par Libération et Mediapart en collaboration avec WikiLeaks (en anglais), la NSA a espionné trois présidents français entre 2006 et 2012. "Le responsable de la sécurité informatique de l'Elysée nous a demandés de l'aide. On a vu qu'il y avait un malware [logiciel malveillant]", relate Bernard Barbier. Après analyse, continue Bernard Barbier, "j'en suis venu à la conclusion que cela ne pouvait être que les Etats-Unis".

"J'ai reçu l'ordre du successeur de M. Sarkozy d'aller aux Etats-Unis les engueuler. On était sûrs que c'était eux. A la fin de la réunion, Keith Alexander [directeur de la NSA], n'était pas content. Alors que nous étions dans le bus, il me dit qu'il était déçu car il pensait que jamais on ne les détecterait et il ajoute : 'Vous êtes quand même bons'", poursuit-il. Il confirme ainsi le rôle des Américains dans l'espionnage.

Mais il révèle aussi que les Français ne sont pas en reste : Bernard Barbier déclare, selon Le Monde, que les services secrets français sont derrière une vaste opération d'espionnage informatique débuté en 2009 et qu'ils ont espionné leurs homologues canadiens.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etats Unis d'Amérique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.