États-Unis : ouverture du procès en destitution de Donald Trump

Le procès en destitution de Donald Trump s'est ouvert mardi 21 janvier à Washington (États-Unis). Il fait suite à la révélation d'un coup de téléphone, désormais célèbre, entre Donald Trump et son homologue ukrainien, lors duquel il avait demandé l'ouverture d'une enquête contre le candidat à l'investiture démocrate Joe Biden.

france 3

Mardi 21 janvier, les yeux de l'Amérique sont rivés sur le Capitole, à Washington (États-Unis). Le troisième procès en destitution de l'histoire des États-Unis a débuté formellement et il vise Donald Trump. Après les prestations de serment, la semaine passée, les 100 sénateurs vont entrer dans le vif du sujet. Ils devront déterminer si, comme le stipule l'acte d'accusation signé par la présidente démocrate de la Chambre des représentants, le président des États-Unis est coupable d'abus de pouvoir et d'entrave au travail du Congrès.

Un dossier de 111 pages

Dans un dossier de 111 pages, les démocrates invitent le Sénat à destituer Donald Trump en raison, disent-ils, de preuves accablantes. Ils lui reprochent d'avoir exigé d'un État étranger, l'Ukraine, qu'il enquête sur son potentiel rival, Joe Biden et son fils, qui travaillait pour une société gazière ukrainienne. Donald Trump est aussi accusé d'avoir entravé le travail du Congrès en bloquant la transmission de documents et de témoignages lors d'une enquête à la Chambre des représentants il y a quelques semaines. Le camp républicain dénonce un procès politique. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Donald Trump, le 16 janvier 2020, à Washington DC. 
Donald Trump, le 16 janvier 2020, à Washington DC.  (NICHOLAS KAMM / AFP)